Réussir son expatriation avec un cabinet fiscaliste

Dans le contexte économique actuel, les pressions fiscales figurent parmi les maux des contribuables. Ces derniers sont d’ailleurs, nombreux à songer à une expatriation. Le point sur l’intérêt de faire appel aux services d’un cabinet fiscaliste Paris dans la réalisation de son projet d’expatriation ou de délocalisation.

Expatrier ses avoirs

Sur ces personnes annonçant leur intention de fuir la pression fiscale en s’exilant dans un pays où celle-ci est moins dure, une infime partie seulement se décide à réaliser leur projet. Tous ceux qui ont décidé de mettre leur dessein en exécution se sont au préalable tournés vers un cabinet fiscaliste.

La fiscalité est une discipline très complexe. Il est difficile de se dépêtrer du fouillis de lois fiscales, si l’on ne possède pas soi-même un minimum de connaissances en la matière. D’autant plus que chaque année, une nouvelle loi de finances initie quelques changements et impose de nouvelles dispositions à la législation existante.

Pourquoi faire appel à un cabinet fiscaliste pour s’exiler ?

Avant de s’expatrier ou de délocaliser son activité dans un autre pays, il faut avant toutes choses, maîtriser la fiscalité de son pays d’origine et celle du pays d’exil.

Le client délègue au cabinet fiscaliste Paris, la tâche d’évaluer la pertinence de son choix et de déterminer le montage fiscal le plus adapté à son cas. Si un contrôle fiscal tourne au vinaigre, ce sera à l’avocat de négocier la sortie la moins préjudiciable pour son client. Le recours à un tel cabinet s’impose aussi pour le retour au pays des repentis fiscaux.

Quels sont les tarifs du recours à de tels spécialistes ?

Pour un avocat, chaque heure qu’il passe à réfléchir sur un dossier, se facture. Sur le marché, le tarif va en général de 500 à 900 euros l’heure. Pour un accompagnement juridique visant à échapper à l’ISF, le tarif variera entre 20 000 à 50 000 euros.